Les deux premiers épisodes de la nouvelle série Canal+Original ont été diffusés ce 13 novembre. Et franchement, ça valait le détour!

Tout de go, on vous dira que c’est l’une des meilleures séries Canal+ Original de ces dernières années. On se base bien sûr sur le ton donné par les deux premiers épisodes. Dès les premières images, le rythme est donné: de l’asphalte, un township, une ambiance chaude, un tuyau d’échappement et s’en suit une fusillade. Tout est dit, tout est résumé. Un flashback si bien installé qu’on n’y voit que du feu. La caméra (j’ai envie de dire faussement) embarquée vous plonge dans l’ambiance. Le réalisateur joue en effet entre cet effet ambarqué et une certaine distance. En tout cas scénario roule de lui-même. Bien mené, pas compliqué. Il y a du rythme. Et même lorsqu’il vous fait voir les choses qui vont se produire, gros comme le nez sur la figure, il compense cela avec la réalisation. La tension ne retompe pas. Chaque page de son scénario, chaque scène est un challenge, un appel à regarder la suite. La preuve, à la fin de l’épisode 1, on s’impatiente de voir les premières images de l’épisode 2. Et que dire du casting? Les gueules des comédiens sont en eux-mêmes déjà un film. De belles prestations. On est un peu dans les (arché)types des bandits: le chef un peu parano, le bras droit lunatic, le flic ripou…. Tout ça bien emballé pour vous raconter l’histoire d’Ethan, ce jeune vivant avec son frère cadet qu’il doit élever en l’absence des parents; et pour ce faire, il bosse pour un gang. Tout bascule le jour où il participe à l’assassinat du fils de sa voisine en représsailles à une histoire de drogue. Et dans tout ça, le Spinning est installé peu à peu, à dose homéopathique. On voit bien qu’Ethan trouvera son salut dans le Spinning. il y a un concours à 400000 rands qui pointe son nez. Ethan est doué et rejoint un groupe de jeunes Spinners de quartiers riches. Bref, tous les ingrédients sont installés pour une suite haletante: un enquête de flics, un meurtre (avec une grosse ironie dramatique qui marche très bien), une guerre de gang, une histoire d’amour très prometteuse entre la vedette féminine udu Spinning et le nouveau Ethan… On a hâte de voir la suite. Spinners est sans doute l’une des meilleures séries Canal+ Original de ces dernières années. L’Afrique du Sud réaffirme son statut de pays du cinéma et aussi de série Tv en Afrique.

%d blogueurs aiment cette page :